Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
2 курс ФК, ЕП, УП Денне / ІІ курс денне Французька мова / Французька мова НМП ІІ курс Ден.2009.doc
Скачиваний:
27
Добавлен:
04.03.2016
Размер:
1.54 Mб
Скачать

Texte 6: Secteur primaire Économie de la France

Selon l'INSEE (2002), 978 300 personnes travaillent dans l'agriculture ce qui représente 3,9 % de la population active. La part des agriculteurs dans la population active française ne cesse de diminuer. Entre 1978 et 2002, la profession a perdu 1,08 million d'emplois.

La France est le premier pays agricole de l'Union européenne. Les principales productions sont les céréales (blé, maïs) et le sucre, le vin, les produits laitiers, les fruits et légumes, les animaux et produits carnés.

L'agriculture forme le substrat du fort secteur industriel de l'agro-alimentaire. La politique agricole commune (PAC), qui devait la renforcer, s'est avérée une source de problèmes permanents, sans oublier les conflits politiques au niveau européen. La PAC apparait maintenant comme une relique en sursis, support de politiques de plus en plus environnementales et sociales et de moins en moins agricoles.

En 2004, la France a produit 70 millions de tonnes de céréales. Environ la moitié est représenté par la production reine, qui est le blé tendre, pour moitié à peine panifiable et destiné à la consommation des aliments du bétail. Orges et maïs, empruntent pour l'essentiel le même chemin, à l'instar du colza, du pois et autres grandes cultures.

La France possède un des cheptel les plus important de l'Union européenne. On compte notamment plus de 20 millions de bovins, 16 millions de porcins et 9 millions d'ovins. Elle fournit près du quart de la viande bovine consommée en Europe, c'est le plus gros producteur européen de viande bovine et de volailles et, elle est la troisième productrice de viande ovine et porcine.

On note que la moitié des agriculteurs français ont une activité d'élevage en complètement de leur activité de culture.

Texte 7: l'industrie

Industrie en France.

La France est la 5e puissance industrielle du monde. D'après la DATAR, la part de l'industrie dans le PIB se monte à 19,5 % en 2002 et représente 15 % de la population active française. Une grande partie des industries « traditionnelles » (textile, habillement, métallurgie) est délocalisée dans les pays à main d'œuvre bon marché. Au regard des chiffres bruts (la France a perdu 1,533 million d'emplois industriels entre 1978 et 2002), certains analystes parlent de désindustrialisation.

Néanmoins, on constate une externalisation des services aux industries qui représentent en 2002 14,7% du PIB. L'emploi requis pour ces services externalisés s'élève à 14,2% de l'effectif total, tous secteurs confondus. Conséquences: l'industrie française emploie directement ou indirectement 30,1 % de l'effectif total, et l'industrie produit 35.4% du PIB français au total. D'autre part, à côté du déclin des industries lourdes et traditionnelles, on assiste à une hausse de l'importance des industries à haute valeur ajoutée comme les hautes technologies.

Les services (secteur tertiaire)

Secteur tertiaire en France.

Plus de 15 millions de Français travaillent dans les services (INSEE en 2002). Le secteur tertiaire emploie 60 % de la population active [réf. nécessaire]; la France est le premier exportateur mondial dans ce secteur L'Éducation nationale absorbe 23 % du budget de l'État employant 665 000 personnes.