Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
francaise1.doc
Скачиваний:
16
Добавлен:
27.02.2016
Размер:
1.52 Mб
Скачать

5. L’informatique dans la vie sociale.

Les outils informatiques apportent aux non-spécialistes des solutions à leur problèmes. Les objets informatiques deviennent des objets familiers : carte à puce pour téléphoner, pour payer dans les magasins, micro-ordinateurs et Minitels dans les foyers, jeux vidéo dans les chambres des enfants.

La monétique ou l’argent électronique

De même que la mot informatique désigne l’ensemble des technologie de traitement de l’information, on regroupe sous le mot monétique les techniques de traitement de l’argent par les voies de l’électronique et de l’informatique. La plus spectaculaire de ces technologies est la célèbre carte à puce, inventée par le Français Roland Moreno. Inclus dans un petit rectangle de plastique, un circuit imprimé ultraplat peut conserver et modifier des informations numériques enregistrées.

Les applications existantes et à venir de la carte à puce sont nombreuses :

- la carte téléphonique gère le décompte des unités téléphoniques enregistrées ;

- la carte bancaire contient les données du dossier médical individuel ;

- la carte de stationnement gère, comme la carte de téléphone, un crédit d’heures

de stationnement.

Dans la course à la dématérialisation de l’argent, entamée avec le passage du troc à la monnaie, la carte à puce réalise une étape ultime. Avec elle, l’argent n’est plus qu’une information enregistrée sur un circuit électronique. Ce changement vise à résoudre la plupart des problèmes de sécurité posés par la détention d’objets de valeur. Simultanément, il en pose d’autres, comme le piratage.

La Bourse électronique

Les Bourses de valeurs, où les industriels viennent chercher l’argent que les particuliers et les institutions financières sont disposés à leur prêter, sont également touchées par la vague monétique. Les traditionnelles corbeilles autour desquelles d’agitaient les courtiers et autres crieurs sont aujourd’hui remplacées par des Bourses électroniques au sein desquelles toutes les transactions s’effectuent d’ordinateur à ordinateur. Les spécialistes de la finance dialoguent, à travers de puissants réseaux de télécommunication, avec des systèmes informatiques de plus en plus rapides, complexes et efficaces. Il arrive pourtant que ces systèmes échappent à leurs propriétaires ; ainsi, le 19 octobre 1987, les ordinateurs de la Bourse de New York furent considérées comme étant en partie responsables du krach qui fit chuter les valeurs de 22% en une seule séance.

EXERCICES.

1. Dites, si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

  1. Le mot informatique désigne l’ensemble des technologies de traitement de l’information.

  2. La carte téléphonique contient le code secret de son propriétaire.

  3. Avec la carte de santé, l’argent n’est plus qu’une information enregistrée sur un circuit électronique.

  4. Les techniques de traitement de l’argent par les voies de l’électronique et de l’informatique sont regroupées sous le mot Bourse de valeurs.

2. Des machines qui communiquent

    1. Lisez et traduisez le texte ci-dessous.

Ces ordinateurs, gros ou petits, peuvent être reliés par téléphone entre eux ou à d’autres ordinateurs plus puissants ou différents. On peut également les appeler par téléphone à partir d’équipement terminaux. C’est la téléinformatique qui permet d’utiliser à distance, de n’importe où, l’ordinateur. Apparue à la fin des années 60, la téléinformatique est la première forme de la télématique, mot qui désigne l’ensemble des produits et des services issus du mariage de l’informatique et des télécommunications. Par rapport à la téléinformatique traditionnelle, la télématique se caractérise par sa simplicité sans cesse croissante et par son coût qui diminue sans cesse.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]