Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
francaise1.doc
Скачиваний:
16
Добавлен:
27.02.2016
Размер:
1.52 Mб
Скачать

15. La recherche documentaire informatisee (rdi)

L’interrogation des banques de données a longtemps été du ressort des spécialistes. Les choses changent avec le Minitel, Internet et les cédéroms mais, pour être fructueuse, une recherche ne s’improvise pas.

Il faut préparer sa recherche : pour une interrogation payante (facturée en fonction de la durée de connexion), on gagnera à définir précisément sa question pour ne pas perdre trop de temps en recherches préliminaires. Le maniement du thésaurus et des logiciels d’interrogation est du ressort du personnel, mais le thème de la recherche et la formulation de l’interrogation doivent être définis avec lui.

Trois modes de recherche :

La recherche par arborescence ou par menu.

Dès le départ s’affiche un menu à choix multiples, invitant l’utilisateur à taper un numéro ou un code de quelques lettres à l’intérieur d’une liste et à affiner sa question par choix successifs.

La recherche par mots.

Un documents peut être repéré à partir des mots significatifs contenu dans les champs des notices bibliographiques : titre, auteur, résumé, etc.

On interroge :

- à partir de mots significatifs, tirés souvent du titre et du résumé ;

- à partir de descripteurs ou mots clés. Ce sont les mots significatifs auxquels s’ajoutent des termes qui ne figurent pas dans les différents champs.

L’ensemble de ces descripteurs, organisé, structuré, s’appelle thésaurus.

Les liens hypertexte.

Ils prolongent les deux premiers modes et permettent de « naviguer » à partir des informations trouvées au départ.

Les facilités de recherche :

■ Lexiques de mots et de descripteurs d’affichent en menus déroulants dès qu’on commence à taper dans les différents champs.

■ Les recherches sont multicritères : on peut combiner aisément plusieurs champs distincts : auteur, éditeur, mots du titre ou du sujet.

■ Les systèmes combinent souvent les trois modes : une question par mot du titre débouche sur une liste de références où l’utilisateur est invité à choisir.

De là, un lien hypertexte signale les autres écrits d’un auteur intéressant ou d’autres oeuvres sur le même sujet.

■ Le Web comporte menus par arborescence (on cherche un site à l’intérieur d’une rubrique donnée) et fenêtres d’interrogation directe.

On « visite » des sites organisés en arborescence et on poursuit la recherche en naviguant par liens hypertexte d’un site à l’autre.

On mémorise les acquis de la recherche du jour pour de futures recherches en marquant d’un signet ou bookmark les sites intéressants.

EXERCICES.

1. Dites, si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

  1. Les banques de données en ligne se consultent avec l’aide d’une personne spécialisée, mais avec les cédéroms en libre service, une initiation de base devient utile.

  2. En recherche documentaire, on différencie les instruments qui contiennent l’information recherchée et ceux qui donnent la référence du document qui contient l’information recherchée.

  3. Si l’on ignore le nom de l’auteur, on ne peut pas retrouver un ouvrage à partir de son titre.

  4. L’accès par auteur et l’accès par titre sont complémentaires.

2. Complétez par les éléments qui manquent.

Mot - liens hypertexte - menu.

Les trois modes relèvent de logiques différentes d’accès à l’information.

- La recherche par ______ relève d’une logique de visite guidée : l’utilisateur, censé tout découvrir, est guidé tout au long d’un parcours balisé.

- La recherche par ______ procède d’une logique de cible : l’utilisateur est censé savoir précisément ce qu’il veut et interroge au coup par coup.

- Les ______ ______ procèdent d’une logique temporelle de labyrinthe et de dérive. L’utilisateur est censé progresser : il oriente et infléchit sa recherche en fonction des informations trouvées en route.

3. Lisez les principes de la recherche booléenne . Commentez les exemples d’équations booléennes, donnés ci-dessous.

Elle permet de combiner entre eux des critères de recherche pour sélectionner directement les références que l’on cherche et elles seules. Ces combinaisons s’expriment à l’aide de trois opérateurs booléens :

ET :

- signification : les références sélectionnées répondront à la fois aux deux critères de sélection. Exemple : les oeuvres de Montaigne éditées chez Hachette ? → auteur = Montaigne ET éditeur = Hachette.

OU :

- signification : les références sélectionnées répondront au moins à l’un des deux critères de sélection. Exemple : des livres sur la cuisine et d’autres sur la couture ? → sujet = Cuisine OU couture.

SAUF :

- signification : seront sélectionnées toutes les références répondant au 1er critère sans répondre au 2e critère. Exemple : des livres sur Christophe Colomb mais pas ceux publiées en 1992 ? → sujet = Colomb, Christophe SAUF date = 1992.

4. EXEMPLES D'EQUATIONS BOOLEENNES

Dans l'encyclopédie multimédia Axis (Hachette)

Toutes les recherches se font dans le même champ :

les textes des articles de l'encyclopédie.

Pour rechercher tous les articles qui parlent des mers dans l'hémisphère Nord, il faut former l'équation :

Mer ou océan et hémisphère sauf sud.

Dans la Bibliographie nationale française sur CD-ROM

Pour rechercher les références de tous les livres de D. Daeninckx sauf ceux publiés dans la collection « Souris noire », il faut former l'équation :

auteur = Daeninckx sauf collection = Souris noire.

Manipuler le clavier

Utiliser un catalogue informatisé, un cédérom ou le Minitel implique de savoir manipuler le clavier: il faut connaître les touches de fonction qui entraînent les commandes de base.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]