Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
La Chanson de Roland.doc
Скачиваний:
2
Добавлен:
13.02.2015
Размер:
2.29 Mб
Скачать

Langue et littérature[modifier | modifier le code]

Le roi François Ier s'installe à Fontainebleau, où il transfère la bibliothèque royale. François Ier œuvre beaucoup pour la langue française : en 1539, il signe l'ordonnance de Villers-Cotterêts, qui donne à la langue française son statut de langue du droit et de l'administration. L'un des traits les plus caractéristiques de la renaissance en France, et des plus durables, est l'apparition du français comme langue officielle unique, statut accordé par le souverain. Pourtant, l'immense majorité de la population, surtout dans les provinces, continue de parler des dialectes (picard, normand, etc.).

Parmi les écrivains les plus célèbres de la Renaissance française peuvent être cités François Rabelais, Marguerite de Navarre, Clément Marot, Maurice Scève,Louise Labbé, Pierre de Ronsard, Joachim du Bellay, Étienne de La Boétie et Michel de Montaigne.

Voir :

  • Histoire du français

  • Écrivains français nés au xve siècle

  • Écrivains français nés au xvie siècle

Éducation[modifier | modifier le code]

L'université de Paris, bien que préservant le prestige acquis au xiiie siècle (Thomas d'Aquin), est en retard par rapport au mouvement de renaissance d'autresuniversités européennes notamment Salamanque, Louvain. Le renouveau devient effectif dans les années 1530, lorsqu'on sent alors l'effervescence intellectuelle se manifester. Paris est alors la principale ville universitaire d'Europe, avec de nombreux collèges (environ 80). Ignace de Loyola décide de se former à l'université de Paris, essentiellement en raison du prestige que cette université conserve en Europe, mais aussi en raison d'une plus grande tolérance. François Xavier, disciple d'Ignace de Loyola, reçoit également sa formation à l'université de Paris.

Les Jésuites reprennent cette tradition de l'éducation, en respectant le legs de Thomas d'Aquin : Pierre Favre est un helléniste, et connaît très bien la philosophiescolastique, ainsi que la philosophie d'Aristote.

Voir :

  • Éducation à l'époque moderne

  • Histoire de l'éducation en France

Peinture et sculpture[modifier | modifier le code]

La montée au calvaire deToussaint Dubreuilreprésentant la scène de la Crucifixion. Cette peinture sur toile du xvie siècle est exposée au château d'Écouen.

La peinture française est, en France davantage qu'en Italie, portée par le mouvement d'édification des châteaux lancé par les princes. Ainsi le Connétable de France Anne de Montmorency, lorsqu'il fit bâtir sa plus grande demeure, le château d'Écouen, engagea un grand nombre d'artistes, célèbres ou inconnus, pour créer des décorations intérieures (Jean Goujon, Masseot Abaquesne...). Certains d'entre eux vinrent depuis l'Italie et furent rendus célèbres par leurs créations à Ecouen. Ainsi, toutes les cheminées du château sont peintes dans un style très italien, les murs comportent de larges frises et les sols sont en faïences colorées.

De nombreux peintres italiens puis flamands sont engagés à la cour de François Ier et de ses successeurs et participent à la décoration des demeures royales et des châteaux de la noblesse. Ces artistes créent une école de peinture inspirée du maniérisme italien appelée école de Fontainebleau, rappelant le rôle décisif de ce chantier des rois François Ier, Henri II et Henri IV dans l'implantation et la diffusion du style Renaissance en France. Ses représentants les plus célèbres sont Rosso Fiorentino, Le Primatice et Nicolò dell'Abbate sous François Ier, puis, sous Henri IV, Ambroise Dubois et Toussaint Dubreuil.

En France, l'art du portrait peint était déjà connu et répandu depuis le milieu du xve siècle, notamment grâce à Jean Fouquet puisJean Perréal, mais il prend véritablement de l'ampleur au xvie siècle grâce aux portraitistes attitrés du roi que sont Jean Clouet et son fils François dont le style d'une grande précision et d'une grande finesse, comme en témoigne les nombreux dessins préparatoires réalisés avant l'exécution des portraits peints, influencera les portraitistes suivants comme Corneille de Lyon et François Quesnel.

Pour la sculpture, François Ier s'est notamment procuré les services de Benvenuto Cellini dont l'art a influencé toute la statuaire française du siècle. Ses autres principaux représentants ont été Jean Goujon et Germain Pilon.

Voir : Peintres français du xvie siècle

Portrait de François Ier parJean Clouet, musée du Louvre.

 

Une cheminée peinte duChâteau d'Écouen.

 

Diane chasseresse de l'École de Fontainebleau, musée du Louvre.

 

Le Bain de Diane deFrançois Clouet, musée des beaux-arts de Rouen.

 

Fresque de la Galerie François-Ier au château de Fontainebleau.

 

Fontaine de Diane, anonyme, musée du Louvre.

 

Eva Prima Pandora deJean Cousin l'Ancien, musée du Louvre.

 

Jésus-Christ par Germain Pilon, musée du Louvre.

 

La mort d'Hector, fresque de Noël Jallier au château d'Oiron.

 

Portrait présumé deGabrielle d'Estrées et de sa sœur la duchesse de Villars, anonyme, vers 1594, musée du Louvre.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]