Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
Derzh temu.doc
Скачиваний:
0
Добавлен:
11.09.2019
Размер:
3.07 Mб
Скачать

Ils se donnent trois ans, pas un jour de plus, pour devenir «cet autre»

Mais on ne devient pas quelqu'un d'autre impunément. On risque, pour le pire et le meilleur, de se retrouver soi-même..."

Le premier va s'improviser détective privé, et même se refaire un nouveau visage pour tout recommencer; tandis que le second, suite à cette rencontre, découvre l'ivresse de l'alcool qui va totalement changer sa vie.

Ce roman, à la fois sombre et drôle, nous plonge dans la recherche d'identité des ces deux anti-héros; de manière incroyablement rythmée, l'auteur alterne la vie de chaque personnage et détaille leur parcours insensé vers le nouveau destin qu'ils désirent prendre en mains.

La bouquin a eu du succès auprès du critique et public et a reçu un prix littéraire - Le Grand Prix RTL-Lire

Je ne partage pas l’opinion que les livres en papier vont céder sa place à les livres-cassettes ltteraires ou à les livres électroniques parce que il aurai toujours les gens qui n’échangent le merveille de découverte quand on peut feuilleter un livre soi-même pour rien au monde.

Il est né en Algérie en 1913. A l’âge de un an, il a perdu son père а la Grande Guerre, s’est pourquoi il était élevé par sa mère d’origine espagnole. Son enfance était assez dure, mais Albert Camus étudiait bien. Seulement la tuberculose l’empêcha de passer l’agrégation de philosophie en 1936.

Il avait la passion du théâtre et adapté les pieces anciennes et étrangères. Ses pieces – Caligula (1938), L’état de Siège (1948)(осадное положенèе) et Les Justes (19

8.La francais dans le monde

9. ma chambre!

C'est le seul endroit de la maison où je me sens libre. Je peux écouter de la musique à fond, je peux rester des heures sur mon lit à rêver...

Ma chambre que j'ai dans la maison familiale. Mon petit cocon…..

Mais c'est toujours un plaisir pour moi, de me retrouver dans mon petit univers !

Pour moi, la façon dont est aménagée et décorée une chambre reflète la personnalité de la personne qui y réside.

Ma chambre, c’est mon espace préféré. Elle est assez grande et bien éclairée. J’y suis bien.

Quand j’ouvre la porte, je vois au coin à gauche mon bureau de travail et une chaise

Le lit est à gauche, avec toujours un couvre-lit en couleurs

dont ma mère est fière.

Elle dit que c’est le plus beau couvre-lit du monde. En réalité, elle en a trois pour toute l’année.

Il y a aussi une petite table de nuit à deux tiroirs, où je range mes affaires précieuses. Sur cette table il y a ma chaîne hifi et le réveil, que je n’aime pas trop, mais enfin …

Sur mon bureau il y a une lampe, un pot avec des stylos, une trousse et une calculette. Mon ordi portable est sur le bureau.

J’ai plusieurs photos de moi avec mon père et ma mère. J’aime bien une photo où je monte un poney que mon père tient par les rênes.

Sur le mur il y a plusieurs affiches de mes héros.

Derrière la porte il y a une patère à 3 crochets pour y accrocher mon blouson et mon anorak.

Le placard est à droite. Entre le placard et la porte il y a un pouf plein de jouets et d’autres machins.

Dans le placard, aux portes blanches, il y a plein de fringues. Mais ça c’est surtout ma mère qui s’en occupe. Elle dit qu’il est grand temps que je commence à m’en occuper.

Ah! Je fais toujours mon lit ! Ça oui !

10.

11. L’ami, il est difficile a trouver et facile a perdre.

C'est vrai!

Les amis, je crois qu'ils sont peu nombreux. Peut-être puis-je les compter sur les doigts d'une main ou deux. Et je ne me plains pas en disant cela. Je crois que l'amitié est ainsi, comme une relation privilégiée. Cela ne veut pas dire que les autres ne comptent pas. Ils sont des copains, des connaissances, mais pas des amis.

Pour que quelqu’un devienne mon ami, il faut que nous possédions en commun la même soif de bouffées de rêve, de divagation, d’émerveillement, associée au même besoin de partages, de reccueillement, de recherche spirituelle. L’ami me connaît mieux que tout autre. Sans même que j’aie eu à lui expliquer ce que je suis, il m’a devinée jusque dans les moindres replis. C’est ce qui fait de lui « un autorisé », de qui je ne doute pas des bonnes intentions. Sous ce statut, je lui donne le droit de me dire mes torts, sans remettre en cause les sentiments qui nous lient. Parce qu'il me reçoit comme je suis, le regard d’un tel autre sur moi m’encourage à évoluer, à renouer avec mes sentiments profonds par un retour sans honte à mes racines, à m'accepter.

Ce que j’éprouve en amitié est la simplicité d’un attachement sincère et désintéressé, qui me rend capable de partager les bons et les mauvais moments, pour quelqu’un de très proche, avec qui il est possible de communiquer directement par l’esprit. Entre soi, le message passe sans parasites, probablement parce que des similitudes nous rassemblent. Demeurant extérieurement bien différents, nous sommes ressemblants dans des domaines essentiels, ceux qui exigent les yeux du coeur.

L’amitié est une richesse qui se mérite. Elle nous est proposée par la vie, et c’est à nous de la reconnaître, à nous y intéresser, à y croire, à l’accueillir, à l'entretenir et à la protéger.

Тут вы можете оставить комментарий к выбранному абзацу или сообщить об ошибке.

Оставленные комментарии видны всем.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]