Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
Dfinition de la grammaire.doc
Скачиваний:
0
Добавлен:
13.08.2019
Размер:
54.78 Кб
Скачать

2.L'appartenance à une classe

Par exemple, on peut penser à «la classe» des chiens englobant tous les animaux de cette espèce: le petit être hirsute que vous voyez là est un chien (cela veut dire qu'il appartient à la classe de chiens).

Mais on peut, aussi, subdiviser «la classe» des chiens en différentes races de chiens, en effectuant de celle façon un classement plus dé­taillé. Tout chien pourrait être classé d'après son appartenance à cette sous-classe que représente sa race et qui fait partie de la classe entière de chiens: c'est un chien de berger, un bichon, un fox-terrier, un saini-bernard, un new-foundland, etc.

L'article indéfini a une interaction manifeste avec le sens lexical du substantif. Puisque sa valeur grammaticale com­prend l'idée de pluralité, il arrive que cette dernière se trouve en contradiction avec la valeur d'un substantif qui ne l'a pas, ce qui amène des restrictions et des modifications dans le sens de l'indéfini.

Quand le contexte à l'aide d'un déterminant (épithète ou proposition rela­tive) indique une qualité nouvelle, inattendue, un état momentané, on voit apparaître l'indéfini.

Les noms propres qui sont individualisés par eux-mêmes, suivent la même règle. Le déterminatif (l'épithète) marquant un état ou une qualité temporaire amène l'article indéfini.

Ex, Il avait gardé le souvenir d'une Amélie timide et réticen­te. Comme elle avait changé! (Troyat)

Les noms abstraits se comportent avec l'article indéfini selon leur nombrabilité. Les nombrables, tels que cri, soupir, bond, sensation, etc. prennnent l'indéfini dans les mêmes circonstances que les noms concrets nombrables. Les non-nombrables, ceux qui marquent une qualité, un état ou un processus continu, comme bonté, gaieté, sympathie, etc. prennent l'article indéfini pour marquer les traits particuliers qui les caractérisent par opposition à d'autres noms de la même classe.

Avec certains noms abstraits la nombrabilité n'est pas nette­ment accusée. Ainsi, les substantifs comme colère, chagrin, inquié­tude, joie, malheur et autres peuvent être nombrables aussi bien que non-nombrables.

L'objet de la grammaire. La grammaire étudie les cathégories gramaticals la manier avec laqulle ces cathégories s'expriment dans la langue. Pour parler de la cathégorie grammaticale il faut avoir une série de forme dans lesquelles s'exprime une valeur grammaticale quelqonque il ne faut pas croir que les même catégories existent dans ces langues romanes ont la cathegorie de l'article tendis que les langue romanes ne l'ont pas. La valeur gram. s'exprime dans les formes opposé p. ex. On peut parler de la cathégorie du temps si nous avons au moin deux temps. Les moyens formelle, les plus généraux de l'expression de la valeur gram-cal sont:1- Les flexions ou les désignances «étudiant(-te)», 2- Un mot-outil «enfant», 3- Lordre des mots «Paul aime Natalie», 4- L'infonation. La cathégorie gram-le c'est la valeur gram-l la plus généralisance qui est marque par toute unr série des formes opposé.

Parties du discours. L'existance des partuies du discour est une réalité linguistique indisentable. Des mots appartenant à des différante parties du discourt peuvent comporter la même notion: P.ex. «Marcher-marche, blanc-blancheeur, claire-clairement». Mais chaque fois nous voyons le phénomène en question sous de différante angle! Les parties du discours sont des classe de mot unie par des caractére morfologuique, syntatique, commune et sémantiaque. Parmi les parties du discourt on distingue les mots sinifiquation qui jouent un certain rôle sintaxiqye dans la phrase et les mots outils qui ne peuvent pas être terme de la proposition et qui marque de divers rapports entre les mots ou entre les propositios. Parmi les mots sinificatifs on distingue: 1- Le nom ou substantif qui peut être détérminer par les mots que les compagne l'article ou les adjectif détérmininatif ou reconnu par les suffix et les prefix qui lui sont propres.2- L'adjectif qui exprime des qualités propre à une chise ou à une personne. 3- Le pronom dont le sens est abstrait. 4- Le verbe qui exprime une action ou un état et qui est attaché à un point détérminé du temps. 5- L' adverbe qui califie le verbe ainsi que l;adjectif califie le substantif. 6- Nom de nomdre. Ils expriment les nombres exactes des chose ou de personne. Les autres mots à valeur quantitative exprime la quantité d'une maniere beaucoup plus vague.L'interjection marque un mouvement de l'âme exprime une emotion quelconque une réaction brusque p.ex. «o mon dieu». Parfois on parle aussi des mots modaux qui se trouvent pour la plupart des cas au début de la phrase. Le problème de mots modaux n'est pas résdes définitivement. Dans la plupart dés gram-re fran. On ne les trouve pas parmis les parties du discourt.

Classe des sudstantif. La classe des sudstantifs réonie des mots qui designent des chose, les êtres vivants,les idées, les actions, les notions abstraite. Le substantif est toujours accompagné de l'article qui indique le jenre et le nombre. Parmis les noms on disigne les noms d'être et les noms de choses. Dans la classe des noms d'être on distingue les noms de personne. On distingue aussi les noms propre ne peuvent pas representer les notions générales ce sont: noms prénon, noms géographique, noms de peuple etc. Les noms commun representent toujours les notions générals. Les noms propres peuvent devenir parfois les noms commun. Dans la classe des noms communs on odserve les noms concret et abstrait.Les concret representent les êtrevivant les chose ou de differents phenomènes connu par nos sens: «le brui, le silence, la lumière». Les noms abstraits servent à designer un état une qalité une idée aue l'esprit definie ou caractérise.

«la bonté, la grandeur». La plupart des noms abstraits ne s'emploient qu'au singulier. Parmus les noms communs on distinge les noms individueles et les noms collectifs. Les preumiers desingent un être ou une chose particulière les noms à valeur collective maraquent une ensemble des collections ou des choses. Parmi les subs. Communs on distinge les subst. nombrables et non nombrables. Si les premiers se prêtent facilment à être compter les second n'ont pas de nomdres et ne peuvent pas être compter. Les subst. nombrable constituent la série discontinue. Les subst. non nombrable constituent la série noncontinue. Ils representent la substance homogène, une masse difformet de quelque matière. Aussi on distinge les subst. à noms simles et composés.

Тут вы можете оставить комментарий к выбранному абзацу или сообщить об ошибке.

Оставленные комментарии видны всем.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]