Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
la_france_en_mouvement.doc
Скачиваний:
1
Добавлен:
21.11.2019
Размер:
613.38 Кб
Скачать

II. Exercice de vocabulaire

Un jeu de mots dans le titre du texte. Lequel?

III. Choc culturel

Quel est le contenu de l’assiette dans votre restaurant universitaire?

Document 2

Le succès des fast-food

Menacés par l’offensive du hamburger, les partisans du steak-frites et du jambon-beurre tremblent. Combien de temps résisteront-ils encore?

Nécessité ou mode? Le “fast-food” — approximativement francisé en “restauration rapide” — est en pleine explosion. Après le prкt-à-porter, la hi-fi, la vidéo, le prкt-à-manger devient une mine d’or. Les grandes chaînes managent leur développement avec prudence. Les “fast-foodeurs” estimaient, l’an dernier, que “s’installer dans une ville de moins de 100 000 habitants n’est pas rentable”. Cette année, la barrière de la rentabilité est tombée à 50 000 habitants... On accuse le hamburger, déjà coupable d’introduire dans nos cuisines des mœurs de cow-boy, de favoriser l’exode1 des devises. Ainsi, les frites surgelées viennent le plus souvent d’Allemagne fédérale. La laitue frisée est cultivée spécialement en Espagne. La farine vient des Etats-Unis: cette qualité est introuvable en France. Les serviettes, les plateaux sont aussi importés. Comme les caisses enregistreuses; qui remercient les clients d’un chaleureux “Thank you” imprimé sur le ticket.

“Notre nourriture est équilibrée”, affirment les fast-foodeurs. Il leur reste encore à prouver comment la trilogie hamburger-frites-Coca-Cola peut contribuer à l’équilibre alimentaire... Cette association (on peut y ajouter les glaces et les pâtisseries) va plutôt dans le sens de l’inflation calorique.

D’après L’Express, 1 avril 1983.

1 l’exode (m): départ en masse

Au fil du texte

I. Questions et repérages

1. Le fast-food comment se porte-t-il en France?

2. Qu’est-ce qui témoigne de son succès?

3. Quels sont les propos des adversaires du fast-food? De quoi accusent-ils les fast-foodeurs?

II. Exercice de vocabulaire

Les mots appartenant au franglais gastronomique. Retrouvez-les dans le texte. Précisez leur sens.

III. Question d’opinion

Etes-vous pour ou contre le fast-food à l’américaine? Donnez vos raisons.

C. L’habillement dans le miroir

La part des dépenses d’habillement diminue régulièrement — 12% du budget des ménages en 1870, 8,6% en 1970, 6,4% en 1984. Ce phénomène concerne l’ensemble des catégories sociales. Toutefois la France continue d’кtre, aux yeux des étrangers, le pays du bon goût et des beaux habits. De fait, la haute couture française tient toujours le haut du pavé1 malgré les efforts vestimentaires des autres pays. Mais qu’en est-il de la façon de s’habiller des Français?

Si les Français dépensent moins pour leurs vкtements c’est qu’ils s’efforcent souvent de les payer moins cher, en utilisant de façon systématique les moyens qui s’offrent à eux: périodes de soldes ou promotions diverses, dépôts-vente, entrepôts, magasins d’usine, “discounter” et autres nouveaux circuits de vente. La recherche patiente de la bonne affaire fait courir aujourd’hui les représentants de toutes les catégories sociales, y compris les plus aisées. 59% des femmes déclarent attendre les périodes de soldes pour acheter quelque chose dont elles ont envie. Les motifs d’achat évoluent. Le vкtement n’est plus depuis longtemps un produit de première nécessité. Le souci du confort et de la durée, la recherche de l’originalité sont des critères qui pèsent de plus en plus sur les achats. Le style fonctionnel, simple, jeune s’est répandu dans toutes les catégories de la société.

En trente ans la garde-robe des Français a beaucoup changé. On achète moins de “gros” vкtements coûteux, comme les manteaux, imperméables, tailleurs ou complets. A l’inverse les vкtements de sport et les tenues2 décontractées se répandent. Les femmes ont adopté beaucoup de vкtements masculins, sans pour autant renoncer à leurs articles traditionnels. Cette évolution générale ne fait pas disparaître les différences entre les catégories sociales. On ne trouve pas dans l’habillement de tendance générale à l’uniformisation des pratiques de consommation. Au contraire, depuis trente ans les écarts entre catégories sociales se sont accrus. Les créateurs des vкtements et des chaussures en sont bien conscients. Ils visent deux catégories de clients bien distinctes en livrant au marché des produits de meilleure qualité ou alors très bon marché (le milieu de la gamme se rétrécit).

1 tenir le haut du pavé: occuper le premier rang

2 la tenue: costume

Au fil du texte

Тут вы можете оставить комментарий к выбранному абзацу или сообщить об ошибке.

Оставленные комментарии видны всем.

Соседние файлы в предмете [НЕСОРТИРОВАННОЕ]