Добавил:
Upload Опубликованный материал нарушает ваши авторские права? Сообщите нам.
Вуз: Предмет: Файл:
2 курс ФК, ЕП, УП Денне / ІІ курс денне Французька мова / Французька мова Збірка завдань та роздаткових карток Ден. 2 курс.doc
Скачиваний:
28
Добавлен:
04.03.2016
Размер:
1.27 Mб
Скачать

Змістовий модуль 55-58. Мотиваційна пауза 5-10 хв. Лінгвокультурний матеріал: вірші французького дитинства як основа фонетичного вдосконалення

Il a mis le café

Dans la tasse

Il a mis le lait

Dans la tasse de café

Il a mis le sucre

Dans le café au lait

Avec la petite cuiller

Il a tourné

Il a bu le café au lait

Et il a reposé la tasse

Sans me parler

Il a allumé

Une cigarette

Il a fait des ronds

Avec la fumée

Il a mis les cendres

Dans le cendrier

Sans me parler

Sans me regarder

Il s'est levé

Il a mis

Son chapeau sur la tête

Il a mis son manteau de pluie

Parce qu'il pleuvait

Et il est parti

Sous la pluie

Sans une parole

Sans me regarder

Et moi j'ai pris

Ma tête dans ma main

Et j'ai pleuré.

Текст 11. N 1 : L'Île-de-France dépendante de ses ménages

En 2006, l'Ile-de-France est la région où le taux de chômage a le plus diminué, avec une baisse de 1,2 point à 8,1 %. Et comme les années précédentes, la région est largement la plus riche de France, avec un PIB de plus de 480 milliards d'euros en 2005, soit presque trois fois plus que sa poursuivante Rhône-Alpes. Pourtant, l'Île-de-France a des raisons de se méfier. La croissance de son PIB de 2000 à 2005 a plafonné à 17%, quand celle de Rhône-Alpes frôle les 20 %. Surtout, la croissance francilienne est très dépendante de la consommation des ménages, qui a été soutenue ces dernières années. En revanche, l'activité industrielle est plutôt morne et la région souffre notamment des déboires de l'industrie automobile.

PIB 2005 : 480,87 milliards d'euros

En hausse de 17 % par rapport à 2000

Taux de chômage fin 2006 : 8,1 %

N 2 : Rhône-Alpes, les services à haute valeur ajoutée en pointe

Confronté à une forte désindustrialisation, Rhône-Alpes a su miser sur le secteur tertiaire, principal fournisseur d'emplois de la région, puisqu'il constitue 56% de l'emploi privé. En 2005, 9.700 emplois ont été créés dans le secteur. Plus que le commerce, ce sont les services à haute valeur ajoutée, comme la recherche et développement et le conseil qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu avec une hausse de 2,5%. En 2005, Rhône-Alpes s'est surtout félicité de la baisse du chômage, qui a en particulier profité aux chômeurs de longue ou très longue durée. Entre décembre 2004 et décembre 2005, le nombre des chômeurs de longue durée a ainsi reculé dans la région de 13,7 %.

PIB 2005 : 165,03 milliards d'euros

En hausse de 19,9 % par rapport à 2000

Taux de chômage fin 2006 : 7,5 %

N 3 : PACA, échanges extérieurs et tourisme font son succès

Le point fort de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ? Les échanges extérieurs. Hors produits énergétiques, le solde commercial est en progression. En 2005, les exportations se sont élevées à 16,4 milliards d'euros, soit 4,7% des exportations françaises. Premier client : la Chine. Au quatrième trimestre, la hausse s'est élevée à 7,6%, elle concerne en particulier les biens d'équipements. Côté activité intérieure, le bâtiment et l'immobilier se portent bien, alors que l'agriculture continue de connaître des difficultés, tout comme l'industrie. Le tourisme, lui, renoue avec le succès, avec en 2005 plus de 21 millions de nuitées dans les hôtels, soit la deuxième meilleure performance après l'Île-de-France.

PIB 2005 : 120,36 milliards d'euros

En hausse de 20,8 % par rapport à 2000

Taux de chômage fin 2006 : 10,5 %